Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif aux conditions de travail à la Poste.

Déliberation/ Conseil municipal/ Février 2011 [2011 V. 10]



 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 22 février 2011.

Reçue par le représentant de l?Etat le 22 février 2011.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Considérant que le climat au sein du Bureau de distribution postale de la rue Bréguet ne cesse de se dégrader ;

Considérant qu?après le licenciement d?un militant syndical, la secrétaire de la section syndicale CGT est menacée d?une mise à pied de trois mois ;

Considérant que les faits qui lui sont reprochés sont une ?intrusion intempestive dans le bureau du Chef de centre?, alors qu?elle essayait d?accompagner le militant syndical menacé de licenciement lors d?un entretien, ainsi que le contenu d?un tract syndical ;

Considérant que ces mesures ont choqué l?ensemble du personnel, d?autant que la secrétaire de section syndicale CGT est connue et respectée pour ses qualités d?écoute et pour son dévouement ;

Considérant que ces décisions ne peuvent qu?alourdir un climat déjà pesant au sein de l?établissement ;

Considérant que les conflits se sont multipliés, ces derniers mois, liés à la multiplication des réorganisations des services et aux suppressions de postes ;

Considérant qu?après 10 suppressions d?emploi en 2010, la Direction veut aujourd?hui supprimer au moins 14 emplois en 2011, dont 3 personnels volants de remplacement avec des compétences pour l?organisation des services ;

Considérant que, depuis 2005, près d?un tiers des postes ont été supprimés au Bureau Paris 11 ;

Considérant que le manque de données et d?informations sur les changements dans l?organisation du travail dans l?entreprise et sur les suppressions d?emplois, ne permet pas de véritables négociations ;

Considérant que l?absence d?un véritable dialogue dans l?entreprise ne peut que renforcer les tensions, au sein de l?entreprise, au détriment de la qualité du travail et de l?avenir de la Poste ;

Considérant que le service rendu au public s?en trouve affaibli ;

Sur la proposition de Mmes Hélène BIDARD, Emmanuelle BECKER, du groupe Communiste et des élu(e)s du Parti de Gauche,

Emet le voeu :

Que le Maire de Paris intervienne auprès de M. BAILLY, Président de la Poste, et de la Direction départementale Paris Sud, pour :

- réaffirmer l?attention que porte le Conseil de Paris au plein exercice de la liberté syndicale ;

- que les conditions de travail du Bureau de poste de la rue Bréguet fassent l?objet d?un examen attentif ;

- que les conditions d?un dialogue social conforté soient de nouveau réunies, dans l?intérêt du service rendu aux Parisiennes et aux Parisiens.