Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Vœu déposé par le groupe communiste relatif au centre de tri Paris-Louvre.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 59 dans le fascicule du groupe communiste.

Allez-y, Monsieur DAGUENET.

M. Jacques DAGUENET. - La direction de ?La Poste? vient de décider la fermeture du centre de tri courrier de la poste de Paris-Louvre dans le 1er arrondissement de la Capitale.

Cette décision s?inscrit dans la politique générale menée par ?La Poste? visant à réduire le nombre de centres de tri en France de 130 à 40, avec la création de plates-formes régionales et de supprimer le quart des effectifs.

Pour le centre de tri de Paris-Louvre, l?effectif des personnels de tri devrait passer de 600 actuellement à 115.

Ces restructurations se traduisent depuis plusieurs années par une réelle dégradation du service public dû aux usagers parisiens : baisse constante des personnels aux guichets, délai d?attente des usagers, suppression de la 2e tournée.

La fermeture du centre de tri ne se justifie pas puisque les locaux existent et sont déjà équipés de machines performantes qui remplissent parfaitement leur mission.

L?évolution en cours fait que toute lettre postée à Paris pour être distribuée dans la Capitale, fera l?objet d?un double transport routier. De plus la direction profite de l?occasion pour substituer à des personnels sous statut de la fonction publique des emplois de personnels sous contrat privé.

La force de Paris, son dynamisme, c?est le mélange de ses fonctions, habitat-emploi et la présence d?un service public. Il est important de maintenir ces activités. Il y va de l?avenir de la Capitale.

A aucun moment, les élus et la Municipalité parisienne ne sont saisis des plans de restructuration de ?La Poste?. La Commission départementale de présence postale territoriale n?est toujours pas mise en place. Cette situation ne peut plus perdurer !

?C?est pourquoi, sur proposition de Jacques DAGUENET et des élu-e-s du groupe communiste, le Conseil de Paris émet le voeu :

- que le Maire de Paris s?adresse au président de ?LaPoste? et au Ministre de l?Industrie pour leur signifier le refus de la Ville de Paris de la fermeture du centre de tri de Paris-Louvre, et demander la tenue d?une réunion avec la présence des représentants du Conseil de Paris et la direction régionale de la Poste?.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur SAUTTER ?

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Monsieur le Maire, la perspective de fermeture du centre de tri de la Poste du Louvre est grave en termes d?emploi, je n?y insiste pas. Nous avons fait beaucoup de démarches, que je ne vais pas rappeler, faute de temps, pour que la fameuse commission de concertation, prévue par les textes, puisse se réunir, mais il manque toujours un décret que le Préfet refuse de publier tant qu?il n?a pas les instructions nécessaires. Et le président de ?La Poste?, M. BAILLY, m?a écrit le 18 décembre 2006 pour me proposer d?élaborer une convention d?objectifs.

Je propose peut-être, à la place du texte de M. DAGUENET - mais c?est le même esprit - que le Maire de Paris demande au président de la Poste que la question de l?avenir du centre de tri Paris-Louvre fasse partie de cette convention d?objectifs proposée par la Poste ; premier point.

Deuxièmement, et c?est exactement ce que demande M. DAGUENET, qu?une réunion soit organisée avec le représentant du Conseil de Paris sur ce projet de convention.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u ainsi modifié assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le voeu est adopté. (2007, V. 74).