Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DAC 44 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l’Union bouddhiste de France une convention d’occupation du domaine public concernant une emprise et des locaux situés dans le bois de Vincennes. Voeu déposé par M. Christophe NAJDOVSKI et les membres du groupe “Les Verts” relatif au jalonnement piétonnier depuis les transports collectifs vers le temple bouddhique.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DAC 44 : autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l?Union bouddhiste de France une convention d?occupation du domaine public, avec un amendement n° 50 et un v?u n° 51.

Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI. - Monsieur le Maire, il s?agit d?une convention d?occupation du domaine public qui concerne une emprise et des locaux situés dans le bois de Vincennes, que l?on appelle communément le Temple bouddhique. La Ville va donc signer une convention avec l?Union bouddhiste de France.

Il s?agit ici à la fois de mieux faire connaître cette institution et les manifestations qui s?y déroulent et de mieux les intégrer dans le bois de Vincennes.

J?ai déposé un amendement et un v?u, adoptés au Conseil du 12e arrondissement, à la fois pour que la mairie d?arrondissement soit informée des manifestations qui s?y tiennent, que l?on organise mieux les manifestations qui, parfois, se déroulent en dehors de l?enceinte, dans le bois, et aussi de faire en sorte qu?il y ait une meilleure signalétique sur l?espace public de manière à inciter les gens à davantage utiliser les transports en commun pour se rendre dans ce lieu qui accueille un certain nombre de manifestations à caractère cultuel ou culturel, notamment au printemps.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GIRARD ? Le bouddhisme vous inspire ?

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Il vaut mieux, ici !

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Oui, il faut être zen !

M. Christophe GIRARD, adjoint, au lieu et place de Mme Moïra GUILMART, adjointe, au nom de la 9e Commission. Cela, vous le dites !

Aujourd?hui, le site est géré par une association qui est la plus reconnue et la plus représentative du bouddhisme en France.

L?association a engagé un réel travail de réhabilitation et de revitalisation de ce site, ce qui nous amène à reconduire la convention du domaine public conclue entre la Ville et l?Union bouddhiste de France.

Nous souhaitons donc éviter toute initiative qui pourrait être comprise ou interprétée comme un acte de défiance ou de stigmatisation de cette association et, à travers elle, du bouddhisme à Paris.

En ce qui concerne le premier point de votre amendement et la bonne information de la mairie du 12e, nous y sommes sur le fond tout à fait favorables. Toutefois, les mairies d?arrondissement ne bénéficient pas de la personnalité juridique et donc l?entité Ville de Paris mentionnée à l?article 5 de la convention englobe d?ores et déjà celle de la mairie d?arrondissement. Il s?agit plutôt de s?assurer que les services centraux diffusent cette information auprès de la mairie du 12e arrondissement.

Nous nous engageons à rappeler par écrit aux services concernés de veiller à transmettre systématiquement à la mairie d?arrondissement le calendrier des manifestations organisées sur ce site. D?ailleurs, l?Union bouddhiste de France informe d?ores et déjà en parallèle la mairie du 12e arrondissement.

L?Union bouddhiste de France s?est déjà engagée sur le deuxième point, mais on peut, bien sûr, également le lui rappeler.

En ce qui concerne le troisième point, concernant d?éventuels débordements et en particulier l?affluence de vendeurs et de marchands qui viennent se greffer sur les manifestations, des progrès importants ont été accomplis ces deux dernières années. Mais, surtout, cette question relève sans doute moins de l?association que de la bonne application du régime d?autorisation préalable applicable en matière de vente au déballage ; je ne vous rappelle pas l?article du Code du commerce qui relève des pouvoirs de police. Je le dis devant le Représentant du Préfet de police.

Dans ces conditions, plutôt que de pointer du doigt l?asso-ciation, nous vous proposons une démarche de sensibilisation de la Préfecture de police à cette question par un courrier en lien avec la mairie du 12e.

(Mouvements divers dans l?hémicycle).

Oui, ils ont le droit aussi d?atteindre le nirvana, vous savez, à la Préfecture !

Enfin, je précise que l?association va prochainement prendre contact avec la mairie du 12e, afin de rencontrer ses élus, mieux se faire connaître et poursuivre un dialogue constructif pour la valorisation de ce site.

A la lumière de ces éléments, qui nous semblent répondre à vos préoccupations légitimes, et dans un souci de ne pas stigmatiser cette confession paisible, discrète et qui est, par nature, encline à respecter son environnement, je vous propose de retirer votre amendement.

Je vous rappelle que le bouddhisme est pacifique et que la diversité des sensibilités dans une ville est source de tolérance, d?intérêt et de bien-être collectif.

En ce qui concerne le v?u et afin d?atteindre le nirvana au plus vite dans cette enceinte, avec notre collègue Yves CONTASSOT, nous vous donnons donc un avis favorable.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Cela vous suffira-t-il pour atteindre le nirvana ?

M. Christophe NAJDOVSKI. - Loin de moi l?idée de stigmatiser qui que ce soit, mais il s?agit de mieux organiser un certain nombre de manifestations qui se déroulent dans le bois et dans l?enceinte du temple en question.

Je retire l?amendement et le v?u permettra à nos collègues GIRARD et CONTASSOT d?atteindre le nirvana ensemble.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le voeu est adopté. (2007, V. 73).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 44.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DAC 44).