Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DDEE 39 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention avec l’association “Les Parisiens Associés” relatif au droit d’usage par l’association de la marque et du nom de domaine “Hôte Qualité Paris”.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons maintenant passer à l?examen du projet de délibération DDEE 39 autorisant M. le Maire de Paris à signer une convention avec l?association ?Les Parisiens associés?, relative au droit d?usage par l?association de la marque du nom de domaine ?Hôte Qualité Paris?.

Madame KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER. - Oui, Monsieur le Maire.

Un sujet qui est important et je regrette d?ailleurs que M. SAUTTER, l?Adjoint aux Finances, ne soit pas présent au moment de la discussion sur le tourisme.

Je vais être amenée à m?exprimer sur deux projets de délibération et?

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il n?en est pas chargé.

Mme Brigitte KUSTER. - Il n?en est pas chargé mais il y a une sorte de non prise en compte du rôle économique du tourisme à Paris et je voulais seulement le signaler. C?est juste un regret.

Sur ce projet de délibération qui pourrait paraître anonyme puisqu?il s?agit d?une subvention à une association, il y a là quand même plusieurs problèmes que j?aimerais soulever.

Nous sommes donc amenés à étudier cette signature de convention entre la Ville de Paris et l?association ?Les Parisiens associés? relative au droit d?usage par cette association de la marque et du nom de domaine ?Hôte Qualité Paris?. Ce qui, vous en conviendrez, n?est pas rien. C?est d?ailleurs pour le moins surprenant à de nombreux égards.

En effet, quels sont, Monsieur le Maire, les critères et les raisons qui vous ont conduits à cette décision ?

Quel est l?intérêt pour la Ville de Paris de se dessaisir du nom de marque ?Hôte Qualité Paris? alors qu?elle en est propriétaire et cela sans aucune condition ?

A ces interrogations de fond s?ajoutent les questions sans réponse, Monsieur le Maire, que je vous ai posées concernant ?Les Parisiens associés? lors de l?attribution d?une subvention de 90.000 euros en 2005.

Pour mémoire, rappelons que cette association depuis fin 2003 a déjà reçu 147.000 euros de subvention de la Mairie de Paris : 27.000 euros en 2003 - délibération 2003 DDE 70, 90.000 euros en avril 2005 et 30.000 euros en avril 2006 - délibération DDE 03.

En outre, elle a déjà bénéficié en juin 2006 du transfert des droits d?usage dont il est à nouveau question aujourd?hui. Et tout cela pourquoi ?

Qu?a fait cette association qui avait pour mission de développer ses chambres d?hôtes à Paris ?

En 2005, lors du vote de la subvention des 90.000 euros, vous disiez qu?il y avait 300 chambres d?hôtes à Paris et que votre ambition était de doubler ou de tripler le nombre de ces chambres.

Or, le site ? hôtesqualiteparis.fr?, par ailleurs très difficile d?accès, je dois vous le dire - j?ai dû m?y reprendre à plusieurs reprises pour y accéder et, d?ailleurs, j?ai dû faire ?hqp.fr?, ce qui n?est, à mon avis, pas très normal -, or, ce site, donc, ne recommande que trois professionnels dont deux représentent en fait des sociétés commerciales à l?étranger : italienne, B&B Italia, et britannique, Bed and Breakfast.

?Les Parisiens associés? n?ont donc pas réussi à fédérer ce secteur d?activité et comment expliquer que, sur ce site, nous n?ayons plus maintenant que 75 chambres disponibles, alors qu?il y en avait 300 avant la démarche ? Cela fait cher de la chambre !

Par ailleurs, que dire du site ?Les Parisiens associés? que j?ai également interrogé ?

Voici ce que l?on y trouve : une simple page d?accueil avec écrit : ?Patience, nous parcourons Paris pour vous. A très vite ! Les Parisiens associés.?

Monsieur le Maire, à quoi cela rime-t-il ? De qui se moque-t-on ? Devant ce constat d?échec, pourquoi la Mairie de Paris accorde-t-elle encore sa confiance à cette association ? Pourquoi lui faire en plus le cadeau d?utiliser en exclusivité le domaine Hôte Qualité Paris ?

Vous le savez, Monsieur le Maire, il existe aujourd?hui la Fédération des professionnels parisiens de la chambre d?hôtes qui, elle, regroupe près de 300 chambres et fédère les professionnels du secteur. Ces professionnels sont adhérents de longue date à l?Office de Tourisme de Paris, ils ont une charte de qualité aussi exigeante et respectée par 100 % des chambres d?hôtes qu?ils proposent, ce qui n?est pas le cas des Parisiens associés à qui vous avez demandé seulement 60 % de chambres correspondant aux critères.

Ces professionnels ont d?ailleurs adhéré et largement contribué à l?élaboration de la charte de la Mairie de Paris ?Hôte Qualité Paris? avant de perdre confiance dans le pilotage de votre démarche et il serait intéressant, d?ailleurs, d?avoir votre éclairage à ce sujet.

Depuis le départ de ces professionnels, la démarche ?Hôte Qualité Paris? n?est donc plus représentative des chambres d?hôtes à Paris.

Alors, Monsieur le Maire, au vu de toutes ces raisons, comment expliquez-vous votre position et votre choix de favoriser une seule association qui, je le rappelle, a obtenu, depuis 2003, 147.000 euros et qui est loin, vous en conviendrez, d?avoir fait ses preuves.

Pourquoi la promotion des chambres d?hôtes à Paris ne serait-elle pas plutôt menée sans distorsion avec l?Office de tourisme dont, en tant que membre du conseil d?administration, je soutiendrai ce projet au prochain Conseil. Cela aurait au moins le mérite de la clarté et de la transparence, deux qualités que nous sommes loin de retrouver dans ce dossier !

Je vous le redemande une dernière fois, Monsieur le Maire, parce que, cette fois, j?aimerais avoir des réponses à mes questions, contrairement aux dernières interventions. Au nom de quoi vous vous dessaisissez de la marque ? Dans ces conditions - vous comprendrez d?ailleurs que les conditions sont pour le moins étonnantes -, nous attendons avec intérêt vos explications et vous comprendrez, Monsieur le Maire, que nous voterons contre ce projet de délibération.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur BROS, vous avez la parole.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Madame KUSTER, chers collègues, vous dites que l?on n?a jamais répondu. C?est la première fois que ce sujet arrive en débat.

Mme Brigitte KUSTER. - On avait trois projets de délibération.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame KUSTER, vous pouvez laisser parler les gens ?

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, rapporteur. - Vous pouvez crier jusqu?à demain matin, je ne changerai pas ma réponse, je vous le promets !

La Ville de Paris a lancé un label ?Hôte Qualité Paris? en 2005, afin de promouvoir les chambres d?hôtes. Je vous rappelle qu?avant notre arrivée, les chambres d?hôtes, personne n?en connaissait même le concept.

Mme Brigitte KUSTER. - Comment cela ?

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, rapporteur. - Laissez-moi parler, s?il vous plaît ! Je ne vous ai pas interrompue !

On est en fin de soirée, vous êtes fatiguée mais quand même, moi aussi !

On peut se parler sans s?agresser, Madame KUSTER.

Comme formule d?hébergement touristique, notre objectif a été de favoriser la rencontre entre les Parisiens et les visiteurs, par cette forme de tourisme très participatif. Et ce n?était pas la mode encore à l?époque. Le succès a été au rendez-vous, car nous avons reçu de très nombreuses questions de Parisiennes et de Parisiens intéressés, notamment dans quatre mairies d?arrondissement : 3e, 9e, 13e et 19e, qui ont organisé des débats autour de la problématique des chambres d?hôtes.

Les professionnels qui sont sortis de la charte ont créé ensuite leur propre label et ils en ont parfaitement le droit. Ils m?ont écrit pour me réclamer des subventions afin de promouvoir leur groupement. J?ai considéré qu?il n?appartenait pas à la Ville de Paris de subventionner tel ou tel groupement de professionnels mais de promouvoir le concept même des chambres d?hôtes en général. Par ailleurs, ces professionnels ont largement bénéficié de la communication de la Mairie, comme en témoignent les moult articles de presse depuis deux ans.

J?ai donc refusé de les subventionner. Le label ?Hôte Qualité Paris? est reconduit cette année sans subvention, le gros du travail étant maintenant derrière nous.

Enfin, ces professionnels bénéficient tous de la promotion de leur activité par l?Office du Tourisme et des Congrès de Paris. Il s?agit simplement de bisbilles entre deux catégories de professionnels dans cette affaire, les uns voulant récupérer le travail des autres. Nous n?avons pas à nous mêler de cela. Moi, j?ai travaillé dans l?intérêt général et je m?y tiens.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 39.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 39).