Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

62 - 1999, SGRI 26 - Subvention à l'association "La fédération d'associations et centres d'espagnols émigrés en France" (F.A.C.E.E.F.) (19e). - Montant : 45.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1999


M. Paul AURELLI, adjoint, président. - Nous passons à la dernière affaire ayant donné lieu à inscription : le projet de délibération SGRI 26 relatif à une subvention à l'association "La fédération d'associations et centres d'espagnols émigrés en France", pour un montant de 45.000 F.
Monsieur DUMAIT, vous avez la parole.
M. Alain DUMAIT. - Mes chers collègues, ce qui vaut pour l'Afrique noire vaut, selon nous, pour l'Europe blanche.
Ce projet de délibération justifie, selon nous, deux types de critiques :
1°) donner 45.000 F pour un projet de 3.154.000 F est une goutte d'eau, 1,5 %. Cela relève toujours du saupoudrage symbolique et inutile.
2°) sur un plan plus général et plus philosophique, nous sommes opposés à toute subvention au bénéfice d'associations ayant pour vocation de regrouper des personnes immigrées, même si elles ont pour objet l'intégration d'une communauté dynamique et sympathique, tout simplement parce que si nous accordons une telle subvention à une association d'immigrés espagnols, il n'y aura ensuite aucune raison de la refuser à une autre association ayant pour objet l'intégration de citoyens venus de continents plus exotiques.
C'est la raison pour laquelle nous voterons contre.
Mme Gisèle MOREAU. - Et alors ? Quelle honte !
M. Paul AURELLI, adjoint, président. - Les bras m'en tombent !
Je vais demander l'avis de M. VIVIEN. Je suppose que c'est la même réponse ?...
M. Pascal VIVIEN, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Je crois que je n'arriverai pas à convaincre M. DUMAIT, mais peut-être dois-je m'en réjouir.
Je lui dirai que ce qui vaut pour l'Europe vaut aussi pour l'Afrique noire et vice versa.
La F.A.C.E.E.F. a été créée dans la Capitale il y a plus de 18 ans. Son action vise au travers de plus de 70 associations, dont plus d'une quarantaine sont à Paris, à oeuvrer à la meilleure intégration possible des nombreux ressortissants Espagnols.
Cette association organise des manifestations sociales, sportives, éducatives et culturelles. Par ailleurs dans le cadre de ses activités figure le Festival de Langue et de Culture espagnole.
Ces deux manifestations rencontrent un très vif succès auprès notamment des jeunes de la communauté espagnole et je ne vois pas pourquoi nous les laisserions au bord de la route.
En soutenant la F.A.C.E.E.F., la Ville permet à la communauté espagnole de s'ouvrir davantage vers l'extérieur et de valoriser la contribution culturelle des ressortissants espagnols qui enrichissent, comme les autres communautés, notre Capitale.
Par cette action la Mairie donne à la communauté espagnole la possibilité de faire découvrir aux Parisiennes et aux Parisiens la richesse et la diversité de cette culture, qui fait aujourd'hui partie intégrante de notre cité, ce dont nous pouvons nous féliciter.
Je me réjouis à ce titre que le Maire ait créé la délégation chargé des ressortissants de l'Union européenne. Elle permet à la communauté espagnole comme aux autres, quoi que vous pensiez, Monsieur DUMAIT, de s'ouvrir encore davantage vers l'extérieur.
Mme Gisèle MOREAU. - Bravo.
M. Paul AURELLI, adjoint, président. - Merci, Monsieur VIVIEN.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 26.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, SGRI 26).