Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu relatif à l’hébergement de nuit et à l’ouverture d’un lieu d’accueil de jour pour les personnes à la rue, dans la cour et au rez-de-chaussée de la caserne des pompiers de Paris “Château Landon”, provisoirement inoccupée.

Déliberation/ Conseil général/ Mai 2011 [2011 V. 27 G]



 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 7 juin 2011.

Reçue par le représentant de l?Etat le 7 juin 2011.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général,

Les réfugiés continuent d?arriver à Paris, particulièrement dans le 10e arrondissement. Faute d?hébergements de nuit suffisants, ils sont toujours condamnés pour une partie d?entre eux à dormir à la rue.

Mais, tous vivent dehors dans la journée, sans lieu pour se poser.

L?Etat doit revenir sur sa décision de réduire drastiquement les moyens consacrés à l?accueil des étrangers et des exilés.

A plusieurs reprises, durant ces dernières années, les élus communistes ont formulé la proposition d?utiliser le rez-dechaussée de la caserne des pompiers de Paris ?Château Landon?, inoccupée depuis octobre 2002, afin d?y accueillir, le jour, les personnes sans abri, particulièrement les exilés, afin qu?ils puissent y prendre leurs repas, y entreposer leur affaires personnelles et se poser un moment en toute quiétude rencontrer les associations qui les aident quotidiennement.

Malgré plusieurs manifestations de la population et les prises de position favorables des conseils de quartier, l?interpellation du Préfet de police de Paris en charge du bâtiment et plusieurs voeux déposés et adoptés en séance des conseils d?arrondissement et de Paris en ce sens, à ce jour aucun signe de bouger dans ce dossier n?a été donné.

Pour ces motifs, et comme la délégation à Matignon, conduite par le Maire du 10e l?a exigé en déposant les milliers de signatures recueillies sur la pétition de la municipalité, sur proposition d?Alain Lhostis au nom du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris,

Emet le voeu que :

- Les services de l?Etat ouvrent des places d?hébergement de nuit en nombre suffisant ;

- Qu?une plateforme régionale de mise à l?abri de tous les mineurs avec une participation financière de l?Etat soit créée ;

- En urgence, le Maire de Paris demande à nouveau au Préfet de Police de Paris que, dans les meilleurs délais, un lieu d?accueil de jour pour les personnes vivant à la rue et particulièrement les exilés séjournant dans notre arrondissement, avec bagagerie, distribution des repas et lieux de repos et de détente, s?implante provisoirement dans la cour et au rez-dechaussée de la caserne Château-Landon désaffectée depuis plus de huit ans.