Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

128 - QOC 99-583 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Préfet de police concernant l'insécurité dans le quartier de Belleville (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1999


Libellé de la question :
"Une récente manifestation contre la violence a mis en lumière l'explosion de l'insécurité dans le quartier de Belleville (19e).
M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Préfet de police quelles sont les mesures qu'il compte prendre pour rétablir la sécurité dans ce quartier où s'est récemment produit un assassinat crapuleux."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La lutte contre les problèmes de sécurité que connaît le quartier de Belleville dans le 20e arrondissement est actuellement au rang des priorités de la nouvelle Direction de la police urbaine de proximité.
Sous l'angle de la prévention, la présence dissuasive sur la voie publique a ainsi été accrue grâce au développement de l'îlotage et à l'augmentation du nombre des opérations de sécurisation.
L'îlotage a fait l'objet d'un redécoupage et d'un renforcement, intégrant systématiquement toutes les cités sensibles implantées dans le 20e arrondissement. Son efficacité a été, par ailleurs, notablement améliorée avec la création, le 20 octobre dernier, d'un groupe de soutien à l'îlotage traditionnel composé d'un gradé et de dix fonctionnaires, répartis en deux groupes qui patrouillent sur l'ensemble de ces cités de 16 h 00 à 2 h 00 du matin.
S'agissant des opérations de sécurisation, j'indiquerai qu'à celles conduites régulièrement par les seuls effectifs locaux de police urbaine de proximité, s'ajoutent des opérations d'envergure menées en liaison avec de nombreux éléments de renfort, issus de la Direction de l'ordre public et de la circulation et des compagnies républicaines de sécurité.
Cette action spécifique concerne en priorité les secteurs sensibles, tout particulièrement le quartier Belleville.
Un premier bilan portant sur la période comprise entre le 7 et le 16 novembre fait déjà état du contrôle de 887 personnes dont sept ont fait l'objet d'une mesure de garde à vue après avoir été conduites au service de l'accueil, de la recherche et de l'investigation judiciaire de l'arrondissement.
Ces dispositifs sont assortis d'implantations quasi quotidiennes en fin d'après-midi et en soirée d'effectifs de la Direction de l'ordre public et de la circulation dans les secteurs des rues Piat-Faucheur-Envierges, du boulevard de Belleville et des hauts de Belleville.
Cette action en direction de ces quartiers, intègre également un travail partenarial avec les principaux bailleurs sociaux, notamment l'O.P.A.C. et la S.A.G.I.
A ce titre, un effort tout particulier est fait en direction de la cité Bonnier, 140, rue de Ménilmontant qui connaît des problèmes récurrents en dépit d'actions répétées conduites en concertation avec l'O.P.A.C. Ces problèmes tiennent essentiellement au comportement de plusieurs familles, sources de troubles importants pour l'entourage.
Des procédures d'expulsion ont déjà été mises à exécution pour certaines d'entre elles et je puis vous assurer que cette collaboration sera activement poursuivie.
Deux opérations de sécurisation concentrées sur ce site et réalisées les 2 et 5 novembre derniers par les effectifs locaux de la police urbaine de proximité, assistés de l'unité cynophile et de la brigade anti-criminalité du 4e secteur, ont permis l'interpellation de 4 individus pour infraction à la législation sur les stupéfiants.
Quelques jours auparavant, soit le 28 octobre, les îlotiers, intervenant à la suite des doléances d'un commerçant agressé par trois mineurs, avaient appréhendé rue Olivier-Métra, les jeunes auteurs de ces violences, domiciliés dans deux autres cités sensibles du quartier Belleville.
Tous trois, défavorablement connus des services de police, ont été déférés à la 12e section du Parquet du Tribunal de grande instance de Paris.
Ces multiples formes d'actions seront activement poursuivies pour mieux assurer la sécurité au sein des cités sensibles qu'abrite le quartier de Belleville."