Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2- Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1998



M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec beaucoup de tristesse et d'émotion le décès, survenu le mercredi 25 mars 1998, de Mme Magdeleine ANGLADE, ancien Sénateur de Paris, ancien Député européen, ancien adjoint au Maire de Paris.
(Les Conseillers se lèvent).
Entrée dans la Croix-Rouge en 1940 en tant qu'infirmière-ambulancière, Magdeleine ANGLADE fait partie du premier convoi sanitaire arrivé au camp de Büchenwald libéré. Par la suite, elle oeuvre en Indochine pour secourir les soldats blessés.
Cette femme de coeur et de conviction était vouée à l'action. C'est dans le sillage de Raymond BOURGINE qu'elle choisit d'inscrire son engagement politique et professionnel.
Député européen de 1982 à 1983 et de 1984 à 1989, elle devient Sénateur de Paris de 1994 à 1995.
Elue Conseiller de Paris dans le 8e arrondissement en 1983, elle est réélue dans le 1er arrondissement en 1989. Adjoint au Maire de Paris entre 1983 et 1989, vice-président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, elle a en charge les problèmes de l'emploi et de la formation et entreprend un nouveau combat pour la dignité de l'homme contre le fléau du chômage.
Pour cette femme qui, jamais durant sa vie, n'a accepté la fatalité, une nouvelle lutte s'engage. Son action est marquée par la volonté de réinsérer les demandeurs d'emploi dans la vie économique de notre pays.
Des formations, des actions innovantes, adaptées aux demandeurs d'emploi, qu'ils soient cadres, ouvriers ou bénéficiaires du R.M.I., c'était et c'est le Programme départemental d'aide à l'emploi, dont elle est l'inspiratrice.
Cette lutte, elle la mène parallèlement à la tête d'une association, l'A.P.I.E.F., " l'Association Paris-Information-Emploi-Formation ".
La souplesse apportée par cette structure lui permet de lancer des initiatives qui sont à son image : simplement pragmatiques, efficaces et de bon sens.
Elle lance à la tête de l'A.P.I.E.F. un remarquable travail de terrain, créant avant l'heure des permanences-emplois dans certains arrondissements et, surtout, chacun l'a en mémoire, organisant les " rencontres-emplois ".
Parallèlement, Magdeleine ANGLADE poursuit une brillante carrière au sein du groupe de presse " Valmonde ", société éditrice de " Valeurs actuelles " et de " Spectacles du Monde ", qu'elle présidera à la suite de Raymond BOURGINE, après le décès de ce dernier en 1990.
Mme Magdeleine ANGLADE était Chevalier de la Légion d'Honneur.
En mon nom personnel et au nom du Conseil de Paris, j'adresse à la famille de Mme Magdeleine ANGLADE, à son fils et à ses petits-enfants, les condoléances attristées de notre Assemblée et le témoignage de l'admiration et du respect que nous éprouvions pour cette femme exceptionnelle.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Merci.