Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

50- QOC 98-115 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police relative à la baisse des effectifs de police dans Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1998



Libellé de la question :
" Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE s'inquiètent de voir baisser les effectifs de police dans Paris.
Ils souhaiteraient savoir dans quelles proportions va être touché le 16e arrondissement. En effet, cet arrondissement subit de nombreuses contraintes de police liées aux Ambassades ou aux organismes publics ou parapublics.
Dans la mesure où la délinquance augmente à nouveau dans la Capitale, Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE souhaitent que M. le Préfet de police maintienne les effectifs existants dans leur arrondissement. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Les affectations de fonctionnaires de police résultant des arrivées des 2 dernières promotions de gardiens de la paix ont permis de maintenir les effectifs du 16e arrondissement à un niveau satisfaisant, de l'ordre de 600 fonctionnaires.
J'ajoute que l'engagement, depuis 1997, des policiers auxiliaires dans les missions de surveillance des établissements sensibles a permis de dégager un potentiel supplémentaire pour la lutte anti-délinquance d'une vingtaine de gardiens de la paix par 24 heures, notamment sur la brigade de nuit.
Enfin, il y a lieu de rappeler qu'une brigade d'îlotiers à V.T.T., composée de 12 gardiens de la paix, a été créée en juillet 1997. "